lundi 18 mars 2013

Voici une réponse senser

bonjour tout le monde, j'ai eu beaucoup de visite a propos de mon article d'une personne qui c'est défouler sur mon blog. merci a ceux qui on laisser des commentaires et leurs opignons. j'avais écrit un commentaire a Élise sur sont site internet ( Élise étant celle qui a écrit le livre penser avant d'ouvrir la bouche) et voici ce qu'elle ma répond :) merci beaucoup Élise j'apprécie énormément!


Bonjour Cindy,
Je vous donne quelques pistes de réflexion pour que vous puissiez répondre à ce commentaire :
- Effectivement, les végétaux sont vivants, comme les animaux et effectivement, tous les êtres vivants sont liés dans l’histoire de l’évolution.
- L’homme est un animal et il n’y a pas de différence fondamentale de nature entre l’homme et les autres animaux. S’il y a un propre de l’homme, il y a aussi un propre du dauphin et un propre de la chèvre.
- Le point de départ de l’éthique animale est l’existence d’une souffrance animale, semblable à la souffrance humaine. Il existe probablement une différence de degré mais pas de nature entre la souffrance des animaux et des humains.
- Pour considérer moralement un être, la question à ce poser n’est pas « est-il vivant » ou « est-il raisonnable » mais plutôt est-il sensible.
- En général, les végétariens qui le sont pour des raisons d’éthique animale considèrent moralement les animaux et refusent de les manger pour éviter de leur faire subir une souffrance inutile.
- Souvent, on a tendance à mettre les végétaux et les animaux sur un pied d’égalité pour ensuite placer l’homme « à part » comme s’il avait quelque chose de spécial. Biologiquement, cette conception du monde ne tient pas la route.
Après, plusieurs personnes comme votre correspondant pensent que les plantes elles aussi souffrent. Leur souffrance serait différente de celles des animaux puisqu’elles ne possèdent pas de système nerveux central. À ça, je répond que c’est possible. Et si on veut limiter la souffrance des plantes, la meilleure chose à faire est d’éviter de manger des animaux : les animaux qu’on mange se nourrissent de plantes. Ça prend en moyenne 10 kilos de végétaux pour produire un kilo de viande. Un végétarien « tue » donc moins de plantes qu’un omnivore.
Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas.
Élie



PS: je reviens sous peu avec d'autre recette :) bonne journée et prions pour que la neige fond car chez moi j'en ai tellement que je pourrais ouvrir un camping d'igloo hihihi!

7 commentaires:

  1. C'est une réponse sensée, cohérente et éthique! ;)

    Son livre est le prochain dans ma pile à lire, justement. ;)

    RépondreSupprimer
  2. tu vas voir tu ne sera pas décu je l'ai dévorer :)

    RépondreSupprimer
  3. J'aime la partie où elle dit qu'un végétarien ''tue'' moins de plantes qu'un omnivore!

    RépondreSupprimer
  4. hihih! oui parce que nous on mange que les fruits ou les légumes a la bases! ;)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai tout lu, l'autre article aussi où tu as placé le commentaire négatif du lecteur ANONYME. À ça, je réponds en premier qu'il est tellement plus facile d'écrire un commentaire anonyme, sans laisser de trace. C'est assez lâche, merci. C'est comme si cette personne avait honte de ses gestes, c'est-à-dire ce continuer à manger des animaux, mais qu'elle essayait de faire sentir mal les autres afin de se déculpabiliser plutôt que de se remettre en question elle-même.

    Merci à Élise pour sa réponse très éclairant à propos du «système nerveux» des plantes. Je crois aussi qu'il est plus facile de faire pousser à nouveau les plantes que nous mangeons (laitue, épinards, etc.) que de faire se reproduire en grande quantité des animaux ainsi que de les élever dans des conditions qui ne sont que rarement favorables, puis de les tuer.

    Personnellement, je me sens très bien dans mon choix de vgétarisme. Je sais que je fais ma part, aussi minime soit-elle pour la planète.

    RépondreSupprimer
  6. merci pour ton beau commentaire Mlle B. ! c'est en faisant chancun un petit quelque chose que nous allons changer le monde peu importe ce que c'est, recyclage, achat locaux ou intelligent,manger biologique, végétarien et vegetalien. chacun fait sa part du mieux qu'il peut! ;)

    RépondreSupprimer
  7. Génial, cette réplique sur les légumes qui souffrent. Je n'avais jamais pensé répondre à quelqu'un qui me sort un tel argument en lui disant qu'il engendre encore plus de souffrance en mangeant les animaux ou tous les végétaux qu'il ingère durant son existence.

    RépondreSupprimer