mercredi 12 septembre 2012

le commencement


Je vous avais dit que je publierais des articles sur le végétarisme et pas seulement des recettes .Et bien je me dois de vous raconter le cheminement de mon végétarisme. Le commencement de toute cette aventure. Par où commencer? Allons-y avec  le commencement.

Avant d’être enceinte, nous étions carnivores. Moi j’étais malade au 2 mois. J’attrapais des grippes et virus de tout sorte. Mon chéri était asthmatique et malade de temps à autre. Nous travaillions tous les 2 à temps plein et cela faisait en sorte que nous ne voulions pas toujours nous faire à manger donc notre frigo et le garde-manger  ressemblait à ça :

Le congélateur: Beaucoup de plats Michelina’s (très riche en sel, ce n’est pas un secret pour personne), des croquettes de soi-disant poulet, du poissons pannés, de la pizza surgelé, trois sortes de viande : poulet, steak haché et filet de porc, de la crème glacé de marque Nestlé ( 1 ou 2 saveurs) et 1 sac de légume congelé de marque SANS NOM.

Le frigo : Du fromage en tranche Kraft, deux ou trois sortes de viandes froides, 1 laitue (toujours de la Iceberg, du Philadelphia, du yogourt Danone, du  lait de vache 2%, des œufs,  des pommes, des oignons, des tomates, des pommes de terre et des poivrons.

Le garde-manger: Des pâtes, de la sauce pour pâtes, des biscuits, des croustilles, du Nutella, des soupes et repas en boite, du pain et de la farine.

L’élément déclencheur
La veille du jour de l’an, mon conjoint fit une crise d’asthme et nous avons dû aller à l’hôpital. (Je raconte l’histoire en version abrégé sinon ça me prendrais 10 pages). À l’hôpital ils lui administrèrent trop de Ventolin (médicament pour stopper les crises d’asthmes) et il en a fait une overdose. Une fois revenue à la maison après son traitement de Ventolin il avait très mal dans la poitrine, son cœur battait à 120 battements la minute sans aucune raison et il se sentait très mal, comme s’il avait l’impression que son heure était venue. Une overdose de ce produit  fait en sorte que sa dérègle le cerveau si je peux dire cela comme ça. Mon conjoint est devenu du jour au lendemain hypocondriaque! Un médecin nous confirma que son cerveau était dérèglé et que cela pourrait durer facilement un an. Quel beau jour de l’an! À cause de cela il ne dormait pas beaucoup et il passait c’est nuit à lire des articles, des recherches de scientifiques sur plein de sujet intéressant comme : le végétarisme, l’utilisation des pesticides et ogm dans l’agriculture, les vaccins (c’était la fameuse crise du H1N1 à cette époque) etc… La chose très intéressante c’était qu’il me faisait part de tous ses découvertes le lendemain matin sur l’oreiller, ce que j’aimais bien.
Après plusieurs discussions, nous avons décidés de manger mieux, de s’entrainer et en plus 2 semaines plus tard  j’ai appris que j’étais  enceinte J! Raison de plus pour être en meilleur santé.  Notre frigo contenait plus de légumes et de fruits, moins de repas congelés, moins de biscuits et moins de croustilles et plus jamais de Nutella en pot de plastique (Trop de BPA).

Les aliments biologiques et le végétarisme
Les aliments biologiques commençaient à prendre plus de place dans notre foyer  (même la viande), ensuite le sujet du végétarisme a refait surface après le visionnement du documentaire Terriens (raconter par George Laraque, titre original The earthlings).

Petite critique du documentaire : j’ai pleuré de rage, de tristesse, je n’arrive pas à croire que des êtres humains sont capable de tel méchanceté. Beaucoup de gens diront qu’ils ne veulent pas le voir car ils sont déjà au courant juste en entendre parler de cela mais je leur dirais : tant que vous ne voyez pas vous ne pouvez comprendre. Ce n’est pas seulement les abattoirs mais tout le reste comme : la fourrure, les SPCA, des ouvriers au ramassage des ordures qui se débarrasse d’un chien errant en le jetant dans un camion compacteur à ordures …..  Bref un film sur la triste réalité. Comme quelqu’un a dit un jour : « Si les abattoirs avaient des murs en verre, tout le monde serait végétariens.» D’où notre conversation sur le végétarisme et que mon copain me demande (en sachant déjà la réponse) : « Est-ce que tu serais capable de tuer un animal pour te nourrir quand tu as tout ce qu’il te faut dans la nature? » Réponse : (la gorge nouée et les yeux en larmes) NON! Donc est-ce que tu veux essayer avec moi de devenir végétarien? OUI

Voilà ou débuta notre aventure. Mon copain à commencer avant moi (car il voulait voir l’impact que cela aurait sur son asthme avant l’amour pour les animaux) et j’ai suivie. Ce n’était pas facile mais nous avons commencés par ne plus manger de viande rouge, plus de porc, plus de poisson et plus de poulet. Si je me souviens bien la dernière fois que j’ai mangé de la viande c’était du poulet bio. Au moins le poulet de ferme  biologique est mieux traité que les grosses industries. Le plus dur était de tout finir ce qui restait dans notre frigo, congélateur et le garde-manger. Nous avons dû abandonner les œufs aussi, même biologiques car mon garçon est allergique. Je dois vous avouer que ce fut la chose qui m’a manqué le plus.

Le tofu fit son apparition dans notre vie, même si je n’aimais pas vraiment le tofu, ni le lait de soya, ni plein d’autre chose qu’aujourd’hui je ne me passerais plus! Depuis  que je suis végétarienne je cuisine beaucoup plus et  j’apprécie cuisiner. En passant mon conjoint c’était fait avertir il y a quelque année qu’il devrait prendre 2 pompes pour l’asthme sur une base quotidienne à vie. Aujourd’hui il ne les prend plus, il en a rarement besoin, il impute ce changement au fait qu’il a modifié grandement son alimentation.
Et vous, comment êtes-vous devenu végétarien?

10 commentaires:

  1. Merci d'avoir partagé ton histoire sur ton cheminement :)
    Je n'ai pas vu le documentaire narré par Georges Laraque, mais j'aimerais le visionner prochainement. J'ai toutefois vu Les Alimenteurs (disponible gratuitement sur Internet) bien après être devenue végétarienne. Je crois que si je lavais vu avant de devenir végé, je le serais devenue bien plus tôt!

    Je suis végétarienne depuis plus d'un an. En fait, je suis semi-végétarienne, car je consomme encore les poissons et les fruits de mer. J'achète aussi tous mes produits alimentaires biologiques et/ou locaux.

    J'ai commencé à retirer la viande de mon alimentation premièrement par goût. Je n'ai jamais «trippé» sur la viande, alors ce ne fut pas difficile de l'enlever graduellement. Puis, j'ai commencé à lire des articles et des blogues sur l'alimentation végétarienne pour en apprendre davantage sur les conséquences sur la santé et l'environnement. Aujourd'hui, je ne suis plus végétarienne que par goût, mais aussi pour ma propre santé, pour la conservation de la planète et pour le respect des animaux.

    Il ne me reste que le poisson et les fruits de mer... je ne crois pas être capable un jour de les retirer de mon alimentation, mais j'ai de beaucoup diminué leur consommation. J'ai commencé à regarder les produits de la mer biologiques, mais ouf! ce qu'ils coûtent cher! Pour l'instant, mon budget ne me le permet pas, mais éventuellement, cela deviendra une option.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton article et ton blog ! J'ai un fils végétalien (vegan) depuis 1 an qui me parle beaucoup de son alimentation. Mon mari et moi ne sommes pas encore végétariens, mais on a beaucoup diminué la viande, ne mangeant que du poulet 1 fois par sem. et du boeuf très occasionnellement. J'ai l'impression que c'est une question de mois avant de l'être totalement.

    Merci pour le nom du documentaire qu'on va s'empresser de trouver et de visionner..

    RépondreSupprimer
  3. merci a toi Mlle B. d'avoir partagé ton histoire. Pas facile de trouvé du poisson sauvages et encore plus quand on sais comment la pèche industrielle fonctionne.

    à mamiejo : de rien merci a toi de venir me lire cela me fait chaud au cœur.L'important est de faire des changement pour le mieux , notre santé et à notre rythme. Je vous dirais qu'après 1 mois ou 2 ( des fois moins) vous allez voir des changements positif sur votre santé et même la façons de voir les choses. Écrivez-moi quand vous aurez vu le film j'aimerais avoir votre opinion.
    Je vais revenir sur le sujet dans mon prochain article . bonne soirée

    amitié cindy

    RépondreSupprimer
  4. Ce fut tout un revirement! Tant mieux si vous êtes plus en santé maintenant =) On découvre tout plein d'aliments quand on devient végétarien.

    Je suis devenue végétarienne à l'adolescence, pour les animaux et aussi parce que la viande, du moins certains trucs, ne me plaisait pas tellement, et aussi par rébellion à cet âge-là. Puis, quand j'ai eu 17 ans et l'accès à Internet chez moi, je me suis renseigné davantage sur le végétalisme. Je pensais que c'était farfelu et nocif pour la santé, puis je me suis rendu compte que non, c'était santé, même si bien sûr il faut faire attention de manger équilibré, mais c'est le cas pour tous les régimes. J'ai enfin lu sur les aspects éthiques (élevage industriel, pollution, etc.) et je suis devenue végétalienne.

    RépondreSupprimer
  5. ah l'adolescence !!! bravo pour ton végétalien moi j'aime encore trop le fromage laitier et tant que je trouverai pas un fromage végé BIO qui sois aussi bon que le cheddar je vais en mangé.

    RépondreSupprimer
  6. Tu serais peut-être intéressée par le livre Artisan Vegan Cheese. Tu pourrais faire tes propres fromages végétaux en choisissant des ingrédients bio. Je n'ai jamais testé ces recettes par contre =)

    RépondreSupprimer
  7. ouep sa pourrais être une bonne idée, je sais que le gâteau au faux-mage de crudessence est très bon donc je suis sur que leurs fromages végétaux le sont aussi.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai diminué progressivement la viande pour réduire mon empreinte écologique et pour la santé. Tout en faisant cela, j'ai lu beaucoup et me suis renseignée sur les différents régimes d'alimentation saine. Une vidéo d'un abattoir a été la goutte qui a fait débordé le vase et, depuis, je n'en mange plus. Mon conjoint m'a suivie sans problème. Nous ne mangeons pas de poissons et fruits de mer non plus. C'est pas toujours facile de composer nos menus, mais ça oblige à être créatif! :)

    RépondreSupprimer
  9. Moi je suis devenue VG car MARRE de manger les gens que je connaissais. en effet poulets, lapins, veaux, cochons... je les voyais bébés, grandir, et un jour ils étaient saignés et à table ils devenaient tranches de morts dans l'assiette.
    Alors quand j'ai pris mon premier appart, j'ai dit qu'il n'y aurait jamais de morceau de morts dans mon frigo.
    J'ai maintenant 43 ans, cela fait donc plus de 20 ans que je ne mange personne et comme je dis "j'ai 2 vétos et 0 doc" :)

    RépondreSupprimer
  10. le végétarisme ma appris à cuisiner et à lancer des défis culinaire. Avant je détestais faire l'épicerie et maitenant ( aussi et surtout parce qu'on mange bio) j'adore aller faire mon épicerie et découvrir de nouveau produits. Ce n'est pas parce qu'on est végétarien qu'on est maigre et pas en forme... exemple et modele George Laraque!!!

    RépondreSupprimer